LA PLACE DES RÉFLEXOLOGIES PAR RAPPORT AUX MÉTIERS DE LA SANTÉ ET DE LA LOI

 

Conformément à la loi, la pratique de la réflexothérapie/réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l'article l.489 et de l'arrêté du 8.10.1996).

Les réflexothérapies/réflexologies sont en parfaite complémentarité avec la médecine conventionnelle sans jamais s’y substituer. Elles visent à provoquer un effet de détente par l’exercice de points de pression. Bien pratiquées, elles peuvent accompagner un traitement médical, des soins de remise en forme.

L'exercice de la médecine est réservé aux médecins et celui du massage aux kinésithérapeutes. L’exercice du métier d’esthéticien(ne) est sanctionné par un diplôme d’état.

Le réflexologue (sauf s’il détient parallèlement un diplôme d’état dans les métiers de la santé, du bien-être ou de la beauté) n'est ni médecin, ni kinésithérapeute, ni esthéticien(ne). Il peut donc, juridiquement parlant, être accusé d'exercice illégal de la médecine ou du massage s’il ne respecte pas le cadre de l’accompagnement et du bien-être.

PRATICIEN EN 

RÉFLEXOTHÉRAPIE COMBINÉE

Tèl : 06 20 60 02 11

  • Facebook - White Circle
  • Google+ - White Circle
  • Google Places - White Circle